© 2016 par la Maisnie de l'Hermine

  • w-facebook

Retrouver nous sur Facebook

"Forger ou fabriquer les bouches à feu, les entretenir sont les fonctions qui sont attribuées aux canonniers"*. Forgeron, ouvriers de forges, charpentiers,… sur le campement de la Maisnie de l’Hermine, vous pouvez retrouver ces artisans-combattants gagés par le Duc de Bretagne à se rendre aux frontières de la Bretagne pour les défendre. 
Accompagnés par leurs pièces d'artilleries, ces hommes pourront vous faire découvrir ce corps militaire à part.
Homologués au banc d’épreuve de la manufacture d’arme de Saint Etienne, les pièces d'artillerie de la Maisnie de l’Hermine font découvrir les aspects de l’artillerie à poudre noire au public en respectant les règles de sécurité nécessaires au bon déroulement de ses démonstrations.
 
Outre le campement, animé par la vie quotidienne et le déploiement de ses artilleurs battant campagne, la Maisnie de l’Hermine propose de découvrir la frappe de monnaie grâce à une monnaie blanche produite sous Jean V.
Ce type monétaire est connu dans ateliers de Nantes, Rennes et Vannes auxquels il faut ajouter Jugon, dont l’unique exemplaire connu est conservé au musée Dobrée. 
 

*Artisans ou combattants ? Paul Benoît, Université de Paris 1